Après l’exposition-conférence-témoignages de l’ALMA sur la période 39-45

Samedi 11 mai, au Foyer culturel de Lamorlaye, environ  40 personnes ont assisté à une conférence de  Raymond Zerline sur une période clé de la seconde guerre mondiale, l’année 43 : année où la victoire change de camp et année de la création du Conseil national de la Résistance. Le public a  ensuite posé de nombreuses questions.

Nous ferons bientôt un compte-rendu plus détaillé de la conférence et du débat qui a suivi

Cette conférence s’inscrivait dans un ensemble de manifestations du 11 au 14 mai 2013 organisées par l’ALMA (Association Mémoire & Accueil de Lamorlaye) :

–          Une exposition en trois parties : 28 panneaux sur l’ensemble de la seconde guerre mondiale prêtés par le Comité d’entente des Associations issues de la Résistance et de la Déportation ; des documents prêtées par deux jeunes lycéens d’Orry la Ville sur des parcours de Résistants qui  ont été dénoncés et déportés ; les panneaux réalisés par l’ALMA en 2011 à l’occasion d’une rencontre organisée par l’ALMA entre deux résistantes du réseau Bourgogne : Michèle Agniel et Genviève Le Berre.

–          L’ALMA a présenté au cours de ces 4 journées deux nouvelles publications de témoignages : « De l’apprentissage au maquis, Raymond Zerline, un jeune dans la Résistance » et « Au cœur de l’Oise, Yves Hervé, un jeune agriculteur dans la Résistance » qu’on peut lui commander.

–          Le dimanche 12 mai, la projection du film « L’armée des Ombres » par le cinéclub de Lamorlaye a réuni une vingtaine de personnes : un public captivé et très impressionné car le film (que beaucoup avait déjà vu) montre les risques parfois extrêmes assumés par les Résistants et les choix terribles auxquels ils étaient confrontés.

–          Lundi et mardi, quatre classes de Lamorlaye sont venues voir l’exposition : 2 classes de CM2, 1 classe de CM2-CM1 et une classe de 3ème ; deux d’entre elles, ont rencontré Michèle Agniel : Cette résistante qui vient d’être honorée avec sa famille par la ville de Saint-Mandé a connu aussi la déportation à Ravensbrück.

Au final 4 jours denses, passionnants et émouvants ; beaucoup de rencontres, de discussions, de souvenirs échangés…

Merci au public, aux adhérents toujours présents pour monter, démonter, garder l’exposition, pour aller la chercher et… la rapporter !

Un merci particulier aux enseignantes qui sont venues avec leurs élèves : l’ALMA est toujours disponible pour ces échanges ; cela ne peut se faire que si tout un travail est fait en amont et dont nous avons pu nous rendre compte en bavardant avec les enseignantes  !

Enfin un merci tout spécial aux résistants qui s’impliquent tant dans le travail de mémoire ! Ils sont toujours disponibles et sont les acteurs principaux de ces journées « 39-45 » !

Merci à Yves Hervé qui a travaillé avec nous pour la revue  » Au coeur de l’Oise, Yves Hervé un jeune agriculteur dans la Résistance » et qui nous a prêté l’exposition.

Merci à Raymond Zerline qui a travaillé avec nous pour la revue « De l’apprentissage au maquis, Raymond Zerline, un jeune dans la Résistance » et qui a fait la conférence du 11 mai.

Merci à Michèle Agniel qui a passé toute la journée du 1′ avec nous :le matin elle a expliqué ses activités de résistante (avec sa famille) à une classe de CM2 et l’après-midi elle a parlé de la déportation (elle a été internée à Ravensbrück avec sa maman) devant une classe de  3ème.

Merci aussi à Corentin Marion et Alexandre Sauvageot ! Ils sont bien trop jeunes pour avoir connu la guerre de 39-45 mais ils nous ont prêté des documents concernant  l’arrière-grand-mère d’Alexandre et l’arrière-grand-oncle de Corentin : deux résistants, l’une au Creusot puis déportée à Ravensbrück, l’autre dans le plateau des Glières puis déporté à Buchenwald.

Image Image

ImageImage

Publicités