Après la conférence de Nicolas Bilot pour l’ALMA…

Comment vous faire partager ce que cette conférence du 10 février « Histoire et patrimoine de Lamorlaye et du (Vieux) Lys  des origines à la Révolution, possibles références pour repenser un territoire » a été pour l’ALMA et les personnes, si nombreuses, venues l’écouter ?

IMG_3842-RR

Nicolas Bilot au cours de sa conférence, samedi 10 février au château de Lamorlaye

Cet après-midi, la belle salle jaune du château était comble  !

Certains n’étaient pas très bien installés et nous nous en excusons. Nous avons eu quelques inquiétudes avec la liaison ordinateur-vidéoprojecteur, … Mais grâce à l’aide et la gentillesse de tous, nous avons oublié les aléas de la logistique !

Avant de tenter de raconter cet après-midi exceptionnel, l’ALMA tient à remercier Monsieur le Maire et les conseillers municipaux qui ont assisté nombreux à cette conférence. Nous leur avions réservé des places devant mais elles n’avaient pas résisté à la pression du public… Merci pour cette présence qui marque un intérêt pour l’image de Lamorlaye et ce que peut lui apporter notre histoire et merci pour le soutien concret et si important : la salle du château, la communication, l’installation et même le dépannage de dernière minute (qu’aurions nous fait sans l’ordinateur d’Aurélie !).

Nicolas Bilot a commencé par expliquer la démarche suivie lors de l’étude préalable archéologique et historique que l’entreprise AQUILON qu’il a créée et dirige, a réalisé à la demande de la municipalité précédente. C’est une équipe de 4 jeunes historiens et/ou  archéologues qui a étudié d’abord le terrain, puis les sources y compris ce qu’ils ont découvert grâce aux habitants qui ont des connaissances sur notre ville ou la chance d’être propriétaires d’éléments de notre patrimoine : ils se sont montrés tous très généreux et de leur temps et de leurs connaissances et Nicolas Bilot les en a collectivement remerciés ! Dans le public, certains ont manifesté en fin de réunion le désir que leur propriété soit étudiée : car cette étude a fait apparaître (ou confirmé) dans l’histoire de Lamorlaye des caractéristiques originales dans notre région qui mériteraient d’être approfondies par des études ciblées complémentaires :

– un peuplement sédentaire (sans doute de courte durée) au néolithique,

– l’existence  dans le haut moyen âge, à l’époque mérovingienne, d’une demeure royale de Bolary (Beaularris, Bois Larris) connectée à  la route des Tombes, la chapelle et le clos Saint-Martin,

– la route des Princes tronçon de l’ancienne Chaussée Brunehaut ( celle dont un tronçon a été découvert dans les fouilles en cours près de l’ancienne gare de Senlis),

– deux autres grandes voies anciennes, l’avenue de Beaumont et l’avenue Charles de Gaulle convergeant vers Boran et son passage à gué de l’Oise,

– au 12ème-13ème siècle, double pouvoir  pour Lamorlaye (2 seigneurs laïques) comme pour le Lys (l’abbaye de Royaumont et un seigneur laïque), avec les noms de ces seigneurs

– la décision de créer à la même époque, à l’emplacement de  Lamorlaye une « ville nouvelle » qu’on peut (quand on a les clés pour cela)  « lire » dans le tracé quadrangulaires de nos rues comme dans la position du château (le vieux) par rapport à l’église Saint-Nicolas et au village,

– …

Difficile , même si on a été très attentif, de résumer cette conférence ! Les cartes présentées pour les époques successives (néolithique, antiquité, haut, moyen et bas moyen-âge, époque moderne) sont très structurantes : on comprend avec elles les superpositions, les abandons successifs…. Mais très importante aussi est la mise en perspective historique, la compréhension du contexte dans lequel se sont développés Lamorlaye et le Lys  avant de ne former (en 1825) qu’une seule commune.

Nicolas Bilot a su nous expliquer sa démarche scientifique, ses découvertes et ses interrogations : AQUILON a été séduit par l’histoire de Lamorlaye plus riche et profonde qu’on ne pouvait le penser au premier abord. Et le public a pu partager, le temps d’un après-midi, ce plaisir du chercheur !

Nous espérons que le texte de l’étude sera prochainement mis en ligne sur le site de la ville ; pour notre part nous allons rechercher dans les revues de l’ALMA tout ce qui, après cette conférence, devrait être précisé ou … corrigé !

L’ALMA s’est créée sur l’idée que même « petite » l’histoire de Lamorlaye méritait d’être mieux connue et surtout que cette connaissance était essentielle à la cohésion et au plaisir de vivre, ici et ensemble, pour ses habitants.

Cette conférence et l’étude réalisée par AQUILON démontrent que nous pouvons collectivement avoir bien plus d’ambition !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s