Après la conférence de l’ALMA du 10 novembre : compte-rendu, partie 1, Georges Panel…

Samedi à 17h , la salle jaune était pleine pour la conférence de l’ALMA consacrée à deux soldats de la guerre 14-18.

Nous donnons d’abord la parole à Marie-Laure Binard qui est venue avec plusieurs personnes de sa famille : son mari et sa fille, mais aussi sa mère et  un oncle et deux nièces qui ont fait le voyage de la Bretagne à Lamorlaye pour participer à ce moment empreint d’émotion : Marie-Laure allait redonner une personnalité et une histoire  à celui qui était juste un nom parmi les 40 soldats de 14-18 qui sont sur notre monument aux morts.

Une personnalité et une histoire, c’est presque la vie…

Et à travers les extraits de ses lettres, Georges Panel nous est devenu proche. Ce jockey de trot est venu à Lamorlaye pour y travailler : d’abord, de 1904 à 1905, à la Chapelle en Serval au Haras de l’Etoile, chez Abel Bassigny, éleveur de trotteurs, puis, jusqu’à sa mobilisation pour Stéphane DEJEAN à Lamorlaye : il expédie pour lui des chevaux dans l’Orne (Argentan) les 19 et 27 juillet 1914 … pour la dernière fois.

Marie-Laure a su aussi, avec beaucoup de pudeur et de sincérité, nous faire partager le chemin qu’elle a parcouru depuis sa découverte de ce « trésor » : 200 lettres échangées entre Georges Panel et sa femme Gustavine (135 lettres) et entre les différents membres de la famille ou leurs amis.

Ce trésor c’est aussi une longue liste de noms d’habitants de Lamorlaye avec des informations ponctuelles sur ce qui leur arrive à l’instant où on écrit : cette liste sera bientôt en ligne. Elle est, pour un jour, encore (ce lundi 12 novembre) dans notre exposition.  Peut-être, un descendant a-t-il dans son grenier une lettre envoyée par Georges Panel ? C’est l’espoir que caresse Marie-Laure : retisser peu à peu tous les liens qui existaient à Lamorlaye, avant la guerre, entre ces gens et son arrière-grand-père…

Déjà, nous avons assisté hier à une rencontre émouvante entre Marie-Laure et Nicole Hermal dont la marraine était … Gustavine !

IMG_7145

Marie-Laure, Nicole Hermal, la maman de Marie-Laure et Quentin, son mari

 

Après Georges Panel ce fut au tour de l’ALMA de présenter « son » artilleur dont elle vient de publier le carnet ; nous en reparlerons demain !

Expo centenaire Franconville 2018

 

 

À VOIR

Jusqu’au 24 novembre à Franconville, une exposition sur le travail de Françoise Guinvarc’h à partir de sa « rencontre » avec notre artilleur.

couverture-page1

Le livre publié par l’ALMA

 

 

À ACHETER auprès de l’ALMA

Un artilleur sur le Chemin des Dames, Carnet de Pierre Minvielle-Péré, septembre 1914-août 1915