Voilà pourquoi nous allons découvrir avec vous (un jour prochain) : Ambrose Dudley Mann !

Comme promis voici la suite de notre enquête  à la recherche du « Bosquet aux Rossignols ».

En mars 2015, Daniel Frankignoul a beaucoup progressé : il a découvert des lettres d’Ambrose Dudley Mann qui raconte :

« Le Bosquet des Rossignols est un endroit isolé, situé à la frontière sud-ouest de la Forêt de Chantilly. La forêt impénétrable jouxte la propriété à l’arrière de ma grange. Elle se trouve à 1 mile (1.600 mètres) de la plus proche habitation (?), à 600 yards (550 mètres) de la route pavée (la RN16) reliant Paris à la Grande Bretagne et à un demi mile (800 mètres) de la limite des célèbres collines avoisinantes. Cette propriété couvre quelques acres (1 acre vaut +/- 40 ares). J’ai commencé à y résider en mai 1865. L’endroit dispose en ses murs d’un jardin d’agrément planté de fleurs et bordé de lilas, d’un vaste jardin potager et, au pied de la terrasse, d’une basse-cour de plus ou moins 160 poulets, de poules et coqs de race, de canards, d’oies et dindons.  Les rossignols sont particulièrement nombreux à cet endroit et s’y nourrissent de groseilles. »

Idyllique, n’est-ce pas ?

Daniel Frankignoul a retracé sur une carte de Réthoré la zone où il imagine le Bosquet des Rossignols. Plutôt côté Chantilly selon lui…

Mont de Pô (550 m)R

Nous posons des questions aux services d’urbanisme de Lamorlaye, Chantilly, Gouvieux… Au forum des associations nous essayons encore de recueillir des informations… Toujours sans résultat.

En 2018, nous allons à l’exposition America! La maison d’Orléans et les Etats-Unis dans l’espoir de découvrir des liens entre le duc d’Aumale et les Etats Confédérés… L’exposition est formidable mais nous y découvrons que les Condé puis le duc d’Aumale étaient pour la guerre d’indépendance, contre l’esclavage et pour le nord pendant la guerre de Sécession…

Sur le chemin du retour, nous refaisons un petit tour sur route du Mont de Pô (l’avenue François Mathet  moitié à Lamorlaye, moitié à Gouvieux) ; on interroge un jardinier et … c’était là !

A. Dudley MANN (1801-1889)

Le propriétaire nous reçoit ; nous montre un plan où apparaît le nom de M. Mann … Nous avions trouvé !

Voilà pourquoi nous organisons cette conférence avec Daniel Frankignoul ! Nous allons découvrir les relations entre l’Amérique et l’Europe dans cette seconde partie du 19ème siècle et la vie de ce Monsieur Mann, ambassadeur avant la guerre de Sécession, représentant des Etats confédérés pendant la guerre, journaliste après ; grand amoureux des chats et… des rossignols !