le monde est à nous, via Internet !

Pas « d’histoire » aujourd’hui mais des informations comme celles que vous glanez aussi sur internet ! Les ermites du 21ème siècle ne se cachent pas au fond de forêts impénétrables (et interdites ) ni tout en haut des pylônes de  nos opérateurs de télécommunication. Non ! Ils sont tous installés au plus profond du web et comme le coucou, chacun moissonne et s’enrichit des idées des autres…

Et des idées, il y en a beaucoup !  Avec deux grands gagnants semble-t-il : l’humour et la culture ; livres, musées, lieux touristiques ; tout ce qui peinait à survivre économiquement est soudain devenu vital !  Espérons que cette prise de conscience sera durable…

En attendant voici la moisson du jour, certainement en partie redondante avec la vôtre. Mais c’est aussi pour partager ces (re) découvertes que je les rassemble ici en disant merci à cet internet et ces ondes électromagnétiques tant décriés : chaque confiné le serait encore  plus sans eux !

La fête du court-métrage est accessible de chez nous : cliquer ici pour vous inscrire et en profiter jusqu’au 31 mars : c’est un festival de Haute-Savoie et il a commencé le 25 mars ;mais la version « festival à la maison » nous exonère des contraintes de lieu et de temps.

L’exposition sur Raphaël de Chantilly (l’ALMA avait prévu la visite le 25 avril) est présentée en ligne ; il suffit de chercher sur Youtube  « Raphael à Chantilly ». C’est Mathieu Deldicque qui commente et c’est passionnant même si on est seul devant son ordi ! Et c’est une information des « Amis du Musée Condé ».

coronavirusGoscinipngOn l’avait déjà vu sur  internet mais avec la mort d’Uderzo il y a deux jours, le revoilà : C’est le « méchant » dans l’album Astérix et la Transitalique, de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad paru en 2017 ! Et comme le vrai ce coronavirus court vite : c’est un champion de course de chars…

Les chansons sont aussi très présentes ; la reprise de « Quand reviendras-tu » (Barbara – 1962) est une des plus réussies ! Toujours sur Youtube on peux comparer Barbara et sa version « confinement » : « Dis quand comprendras-tu« ?

Et Luchini lit des fables,

et les frères Capuçon jouent,

et les créatifs proposent des chenilles en bouchons ou des ombres chinoises,

et l’ALMA essaie d’être un peu avec vous …

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s