un contact vers l’APTF (…des Poteaux des Trois Forêts …)

La conférence du 23 novembre dernier  nous a permis de faire connaissance avec des membres de L‘Association pour la sauvegarde et la restauration des Poteaux des Trois Forêts de Chantilly, Ermenonville et Halatte : une association que nous connaissions seulement de réputation !

Nous ajoutons aujourd’hui leur site dans notre page « autres associations d’histoire » et vous pouvez aussi le découvrir (il va être bientôt rénové) en cliquant ICI

Vous pourrez y écouter une fanfare : c’est ainsi que nous aurions aimé conclure la conférence sur le tricentenaire de la Forêt du Lys!

Trois expositions vous attendent !

Pour feuilleter la très belle plaquette réalisée pour l’exposition de Françoise Guinvarc’h Les arbres chantent au premier étage du château de Lamorlaye merci de cliquer ICI L’exposition continue jusqu’au 7 décembre.

La nôtre 1719-2019 : pour voir « pousser » la Forêt du Lys est dans la salle jaune au premier étage et s’arrête le 30 novembre vers 18h tout comme l’exposition de photographies d’oiseaux qui est dans les salles vertes.

 

3 livres de Jacques Peloye pour compléter la conférence et l’exposition de l’ALMA

Le Lys une forêt créée par les Condé pour la Vènerie  publié par l’ALMA en vente au Château ; La grande vènerie du duc d’Aumale à Chantilly et Toponymie des Trois Forêts publiés par Montbel et en vente à la librairie Montbel, peut-être au château de Chantilly et sur internet.

Et voici un aperçu de l’exposition : à voir jusqu’au samedi 30 novembre 18h au château de Lamorlaye

Diapositive02

Après la conférence du 23, après le salon du Livre, l’exposition sur la Forêt du Lys vous attend !

Samedi dernier l’ALMA a proposé une conférence sur l’histoire de la forêt du Lys dont nous fêtons le tricentenaire cette année !

La journée avait commencé par une rencontre avec Madame Croq, responsable du verger et du jardin du Luxembourg qui a inauguré le verger du château et Monsieur Fetermann, président de l’association ARBRES Remarquables qui pourrait « labelliser » tout ou partie de notre forêt comme « remarquable » ! Une rencontre très sympathique et qui peut-être, comme notre verger, portera ses fruits…

A 16h30, la salle jaune est pleine ! 70 personnes sont au rendez-vous ! Robert Peloye prend la parole pour évoquer avec beaucoup d’émotion son papa, Jacques Peloye à qui nous dédions cette réunion. La conférence fut suivie de très nombreuses questions dans une ambiance vraiment très chaleureuse. Mais nous avons -encore une fois !- oublié de prendre des photos… Celles-ci sont des captures de l’enregistrement ; si vous avez pensé à faire des photos, merci de partager avec nous : elles sont certainement de meilleure qualité !

Après la conférence, vernissage de notre exposition et de l’exposition de Françoise Guinvarc’h « Le chant des Arbres ».

Et depuis dimanche, nous vous accueillons pour la visite de l’exposition. Nous avons rédigé une petite notice qui est à votre disposition si nous ne sommes pas présents à votre passage.

L’exposition est ouverte de 9h30 à 18h et plus sur rendez-vous (06 22 05 42 36)

Mais ce week-end, les activités de l’ALMA ne s’arrêtaient pas à la Forêt du Lys !

Nous étions également présents au Salon du Livre de Creil du 22 au 24 novembre avec les Cahiers de Chantilly dans le hall de la Faïencerie en compagnie d’autres associations l’AMOI et le GEMOB.

Nous y avons rencontré un public nombreux et intéressé par nos publications : publications que vous retrouverez au château de Lamorlaye avec l’exposition sur la Forêt du Lys.

Sur notre stand, à Creil et au château,  nous avons accueilli quelques plaquettes de l’ANACR-Oise : celles consacrées à Jean-Pierre Besse, une plaquette consacrée aux femmes Résistantes dans l’Oise et une dernière -sortie en octobre 2019- consacrée à une Résistante au parcours exceptionnel Lucienne Fabre-Sébart, qui avait participé à nos « Troisième rencontres » sur la Résistance autour de Lamorlaye et le Lebensborn ; c’était en 2004, et Lucienne Fabre-Sébart a été adhérente de l’ALMA de 2004 à sa mort en avril 2018.

 

Histoire à vélo : c’était dimanche, 2h30 dans la forêt du Lys…

Nous étions 19 partants (et arrivés) pour la promenade proposée par l’ALMA et Lamorlaye à bicyclette/AU5V : Histoire à vélo.

 

 

La météo nous a été favorable : entre deux jours pluvieux, ce dimanche après-midi était ensoleillé et au moins jusqu’à 16h il faisait très bon ! Après nous avons commencé à sentir le froid. Juste quand deux de nos adhérents nous ont proposé une halte café ou thé chez eux : une bien sympathique façon de se réchauffer le corps et le cœur comme dirait Brassens…

Nous avons donc pédalé dans la forêt du Lys aux belles couleurs d’automne; flamboyantes sous le soleil et le ciel bleu.

Une première halte au rond-point de l’Etoile pour évoquer les seigneuries du Lys et de Lamorlaye, celle de Gouvieux et l’abbaye de Royaumont.

1422IMG_1036

Nous arrivons à l’angle de la 7ème et de la 8ème avenue pour admirer une très belle maison (nous avons longtemps cru qu’elle avait été construite par le célèbre architecte Frank Lloyd Wright : ce n’est pas le cas mais le style est très proche) ; ce point de rencontre 7ème -8ème n’est pas vraiment un carrefour ; c’est l’implantation du golf qui a coupé des routes et donc créer cette bizarrerie. En utilisant les noms actuels, la 8ème allait jusqu’au rond-point du Grand Cerf  et la 7ème jusqu’à l’allée des Daims. Nous l’évoquerons sur place un peu plus tard…

Au rond-point Condé, devant le puits dit Napoléon (Napoléon III aurait chassé dans le Lys) nous racontons l’histoire de la création de la forêt : la conférence de samedi (23 novembre à 16h30 au Château) y reviendra …

Puis dans la 9ème avenue, nous nous arrêtons devant les 3 maisons témoins construites l’une à côté de l’autre : Un catalogue avait été édité par deux architectes (Nicot et Molinié) choisis par M. Manin ; il vante les qualités du lotissement (la campagne près de Paris, le confort moderne et la nature, … Même le sol est réputé extraordinaire : il n’y a pas de boue !) et présente 8 modèles de maisons qui avaient été construites comme maisons témoins dès 1926 puis vendues… Sur la 9ème avenue, une autre maison toujours dans un style très épuré, d’un seul niveau, blanche…

Nous arrivons au rond-point des Aigles : justement là où aurait dû arriver la 7ème avenue. Et nous racontons la création du lotissement par M. Manin, promoteur plein d’énergie ! Il a mis en place une campagne publicitaire très ciblée (médecins, avocats, commerçants) mettant en avant l’intérêt financier, les avantages pour la santé (bon air, pas de stress),  l’accès au sport (golf, équitation, tennis, plage : la piscine de Boran s’appelle alors La plage du Lys ; elle appartient aussi à M. Manin), les moyens de transports (il met en place une navette pour faire la liaison avec les gares de Boran et de Chantilly), la convivialité (de nombreux restaurants et hôtels sont prévus et la première construction réalisée est La Clairière aux Chênes, magnifique hôtel avec plusieurs courts de tennis : elle est aussi l’oeuvre des architectes Nicot et Molinié et est présentée dans leur catalogue). Nous évoquons la Vieille Route que M. Manin prévoyait de préserver mais que le golf a découpé en 3 tronçons (4ème avenue, 15ème avenue et Avenus Sylvie).

Retour par l’avenue Reberteau ainsi nommée pour honorer deux jeunes Résistants, étudiants en médecine à Paris, qui ont été surpris par les nazis avec d’autres jeunes de leur groupe : ils ont tous été fusillés dans la forêt  de l’Isle Adam : les parents de Michel et Jean Reberteau possédaient une résidence secondaire dans cette avenue ; un arrêt au rond-point Manin ; une pause bien sympathique chez un de nos adhérents ; puis retour par l’avenue de Beaumont jusqu’au chemin vert qui marque la limite entre les terres de Royaumont et ce qui était resté à la seigneurie du Lys ; à partir de là ceux qui sont proches de chez eux nous quittent ; et ceux qui pédalent plus vite, prennent de l’avance…  Et nous terminons par l’avenue Charles de Gaulle…

Merci à tous les participants pour leur bonne humeur et leur intérêt pour l’histoire de Lamorlaye !

invitation-conference-expoALMA-23nov2019

Il faut compléter cette promenade en allant voir notre exposition Pour voir « pousser » la forêt du Lys au château du 22 au 30 novembre.

Et assister le 23 novembre à 16h30 au château à la conférence 1719 – 2919: la forêt du Lys qui abordera l’histoire de la forêt du Lys en la replaçant dans l’action continue des seigneurs de chantilly pour agrandir et organiser « pour la commodité de ceux qui y chassent » la forêt de Chantilly et aussi celles d’Ermenonville et de Halatte.

Compléments : vernissage ! Et comment réparer son (vieux) vélo

J’ajoute à l’article précédent :

festival_arbre_250x918-VILLE

SAMEDI 22 novembre à 18h, juste après la conférence : le VERNISSAGE de l’exposition de l’ALMA  et de l’exposition de Françoise Guinvarc’h Le chant des arbres (des aquarelles très grand format) 

Ces deux expositions font partie du Festival de l’Arbre dont vous pouvez  télécharger le programme ICI

Pour la sortie en vélo du 17 novembre, vous pourrez faire réparer votre vélo le 16 novembre de 9h à 18h : L’AU5V organise un atelier « réparation-entretien » gratuit à l’hippodrome de Chantilly dans le cadre de L’Aire au Vert : le programme est sur le site de la CCAC (ccac.fr)

 Il faudra au choix : grimper la côte vers Chantilly à vélo ou à pied en poussant votre vélo ou… mettre ledit vélo dans votre voiture !