Bonjour Al CAPONE !

AlCapone

photo de Sylvine – 15 mars 2018

Aujourd’hui nous avons rendu visite à AL CAPONE ; ce cheval d’obstacle mythique, 30 ans, 26 victoires avec son jockey Jean-Yves Beaurain et son entraîneur Bernard Sécly, coule une retraite tranquille chez France-Galop  avec encore un objectif : battre le record de longévité du trotteur OURASI, mort à 32 ans en 2013.

Pour en savoir plus, voici la chronique de Sylvine Cros dans le bulletin municipal de décembre 2013 : CLIQUER ICI

Et dans Le Mag de mars 2018,  vous trouverez, avec bien d’autres articles, un dossier sur l’eau avec 4 pages sur nos rivières qui ont été rédigées par l’ALMA et un compte-rendu de notre conférence du 10 février qui renvoie à celui publié sur notre blog le 13 février : CLIQUER ICI POUR LE RELIRE

 

Adieu Jacques !

DSC_4900RJacques Grimaux n’est plus… Il nous a quittés mercredi : la maladie a eu raison de son courage ; maladie qu’il avait acceptée tout en se battant contre elle avec cette belle sérénité que lui donnait sa foi.

Il a été parmi les premiers, à répondre présent à cette première réunion organisée par l’ALMA, un mois à peine après sa création en septembre 2002.

On leur avait dit : vous connaissez votre ville ; nous voulons mieux la connaître et surtout la faire connaître ; nous avons besoin de vous : des souvenirs des anciens habitants et des recherches déjà faites.

Jacques Grimaux avait, entre 1970 et 1980, entrepris des recherches en s’appuyant sur le fond d’archives des Fontaines et celui du musée Condé. Et ces documents nous révèlent peu à peu l’histoire de Morlacca à La Morlaye, du 7ème siècle à la moitié du 16ème siècle Ce qui l’intéresse ce sont bien sûr des histoires de rois et de seigneurs mais aussi, mais surtout l’histoire des petites gens : ceux des siècles passés qui doivent au seigneur 1/4 de chapon à la Saint-Rémi  comme ceux qu’il côtoie et défend chaque fois que nécessaire dans sa vie de chaque jour. Ce travail, publié en trois fascicules, vite épuisés, Jacques a accepté que l’ALMA le retranscrive et le publie. Ce fut un grand travail collectif pour l’ALMA auquel il a beaucoup participé et qui a aboutit en 2010 à la publication de « Chroniques de Morlacca »

Mais Jacques c’est aussi la passion pour les vieux chemins : nous en avons suivi avec lui de Lamorlaye à Saint-Leu d’Esserent en 2006 puis tenté d’en retrouver d’autres à moitié effacés, toujours sous sa conduite, en forêt de Carnelle en 2011…

Jacques était un adhérent de l’ALMA (avec Evelyne à qui nous pensons tendrement) très présent et toujours encourageant, venant souvent à nos activités.

Et surtout, pour les membres du bureau (Corinne Miccoli, Nicole Anconina, Lucienne Jean) qui ont eu le bonheur de participer à la publication des Chroniques de Morlacca » c’est un ami très cher que nous perdons.

Beaucoup d’autres adhérents de l’ALMA qui ont participé à ce travail ou qui le connaissait d’autres façons partagent certainement notre peine.

Et nous serons certainement très nombreux à venir lui rendre un dernier hommage.

Alors comme il avait si joliment titré le chapitre consacré au testament d’un autre  Jacques, Jacques de Galles, seigneur de La Morlaye de 1500 à 1529,

AU REVOIR MAITRE JACQUES !

DSC_4898

vieuxchemins-photo1

2006 – Jardin de la Maison des Loisirs – introduction avant la promenade sur le chemin de Paris à Clermont (jusqu’à Saint-Leu)

DSC03708

La promenade en forêt de Carnelle en 2011

DSC03717

La promenade en forêt de Carnelle en 2011 : le moment du goûter et des questions

DSC09912

Jacques est venu avec Evelyne fêter ses 80 ans au moment du pique-nique en 2013 à Saint-Leu

IMG_1954

Jacques à la conférence sur les Dammartin (si présents dans « Chroniques de Morlacca »), en 2016

visite Rembrandt le 3 mars, puis conférence sur l’usage de l’eau dans les abbayes le 24 mars…

affiche-rembrandtaffiche-eauxmonastiques

Quelques places sont encore disponibles pour le 3 mars  !

Et réservez votre place pour le 24 mars…

Nous avons été contraints d’annuler la projection prévue le 9 juin sur le Lebensborn : nous en sommes désolés mais l’enchaînement entre les diffusions par les producteurs (RMC-Découverte a diffusé un des films le 9 février, FR3 diffusera l’autre version plus tard) et les périodes où ils ont l’exclusivité des projections rendait l’organisation trop compliquée. Nous vous avertirons de la diffusion par FR3 : en principe ce sera le film « Enfant d’Hitler », la version courte du film diffusé par RMC découvertes « France, la nurserie oubliée du IIIème Reich »

 

Après la conférence de Nicolas Bilot pour l’ALMA…

Comment vous faire partager ce que cette conférence du 10 février « Histoire et patrimoine de Lamorlaye et du (Vieux) Lys  des origines à la Révolution, possibles références pour repenser un territoire » a été pour l’ALMA et les personnes, si nombreuses, venues l’écouter ?

IMG_3842-RR

Nicolas Bilot au cours de sa conférence, samedi 10 février au château de Lamorlaye

Cet après-midi, la belle salle jaune du château était comble  !

Certains n’étaient pas très bien installés et nous nous en excusons. Nous avons eu quelques inquiétudes avec la liaison ordinateur-vidéoprojecteur, … Mais grâce à l’aide et la gentillesse de tous, nous avons oublié les aléas de la logistique !

Avant de tenter de raconter cet après-midi exceptionnel, l’ALMA tient à remercier Monsieur le Maire et les conseillers municipaux qui ont assisté nombreux à cette conférence. Nous leur avions réservé des places devant mais elles n’avaient pas résisté à la pression du public… Merci pour cette présence qui marque un intérêt pour l’image de Lamorlaye et ce que peut lui apporter notre histoire et merci pour le soutien concret et si important : la salle du château, la communication, l’installation et même le dépannage de dernière minute (qu’aurions nous fait sans l’ordinateur d’Aurélie !).

Nicolas Bilot a commencé par expliquer la démarche suivie lors de l’étude préalable archéologique et historique que l’entreprise AQUILON qu’il a créée et dirige, a réalisé à la demande de la municipalité précédente. C’est une équipe de 4 jeunes historiens et/ou  archéologues qui a étudié d’abord le terrain, puis les sources y compris ce qu’ils ont découvert grâce aux habitants qui ont des connaissances sur notre ville ou la chance d’être propriétaires d’éléments de notre patrimoine : ils se sont montrés tous très généreux et de leur temps et de leurs connaissances et Nicolas Bilot les en a collectivement remerciés ! Dans le public, certains ont manifesté en fin de réunion le désir que leur propriété soit étudiée : car cette étude a fait apparaître (ou confirmé) dans l’histoire de Lamorlaye des caractéristiques originales dans notre région qui mériteraient d’être approfondies par des études ciblées complémentaires :

– un peuplement sédentaire (sans doute de courte durée) au néolithique,

– l’existence  dans le haut moyen âge, à l’époque mérovingienne, d’une demeure royale de Bolary (Beaularris, Bois Larris) connectée à  la route des Tombes, la chapelle et le clos Saint-Martin,

– la route des Princes tronçon de l’ancienne Chaussée Brunehaut ( celle dont un tronçon a été découvert dans les fouilles en cours près de l’ancienne gare de Senlis),

– deux autres grandes voies anciennes, l’avenue de Beaumont et l’avenue Charles de Gaulle convergeant vers Boran et son passage à gué de l’Oise,

– au 12ème-13ème siècle, double pouvoir  pour Lamorlaye (2 seigneurs laïques) comme pour le Lys (l’abbaye de Royaumont et un seigneur laïque), avec les noms de ces seigneurs

– la décision de créer à la même époque, à l’emplacement de  Lamorlaye une « ville nouvelle » qu’on peut (quand on a les clés pour cela)  « lire » dans le tracé quadrangulaires de nos rues comme dans la position du château (le vieux) par rapport à l’église Saint-Nicolas et au village,

– …

Difficile , même si on a été très attentif, de résumer cette conférence ! Les cartes présentées pour les époques successives (néolithique, antiquité, haut, moyen et bas moyen-âge, époque moderne) sont très structurantes : on comprend avec elles les superpositions, les abandons successifs…. Mais très importante aussi est la mise en perspective historique, la compréhension du contexte dans lequel se sont développés Lamorlaye et le Lys  avant de ne former (en 1825) qu’une seule commune.

Nicolas Bilot a su nous expliquer sa démarche scientifique, ses découvertes et ses interrogations : AQUILON a été séduit par l’histoire de Lamorlaye plus riche et profonde qu’on ne pouvait le penser au premier abord. Et le public a pu partager, le temps d’un après-midi, ce plaisir du chercheur !

Nous espérons que le texte de l’étude sera prochainement mis en ligne sur le site de la ville ; pour notre part nous allons rechercher dans les revues de l’ALMA tout ce qui, après cette conférence, devrait être précisé ou … corrigé !

L’ALMA s’est créée sur l’idée que même « petite » l’histoire de Lamorlaye méritait d’être mieux connue et surtout que cette connaissance était essentielle à la cohésion et au plaisir de vivre, ici et ensemble, pour ses habitants.

Cette conférence et l’étude réalisée par AQUILON démontrent que nous pouvons collectivement avoir bien plus d’ambition !

 

Histoire et Patrimoine de Lamorlaye et du (Vieux) Lys … : le 10 février et compte-rendu de l’AG de l’ALMA

Affiche-ALMA-conferenceNBILOT-10fev2018-VF

Nicolas Bilot a réalisé fin 2017, pour la municipalité de Lamorlaye, une étude préalable sur le patrimoine de Lamorlaye qui met en en relation les données historiques, archéologiques et architecturales existant sur notre ville ou plus précisément sur Lamorlaye et le Lys puisqu’à l’époque concernée par cette étude il y avait deux seigneuries distinctes. En parcourant la ville, en rencontrant des habitants, en compilant les sources disponibles de divers fonds de bibliothèques et d’archives, cette étude fait le point sur notre patrimoine, sur ce que nous en savons ou croyons savoir.

S’appuyant sur cette somme de connaissances, Nicolas Bilot fera revivre notre histoire des origines à la révolution : découvertes, pistes de recherches, mise en perspective nous attendent le 10 février ! De quoi nous inciter ensuite à poursuivre avec plus de méthode, nos recherches sur notre histoire commune.

Il faut s’inscrire si vous êtes intéressé !  Merci de cliquer ICI pour télécharger l’affiche

Autres manifestations très proches :

 Le samedi 3 mars, une visite guidée de l’exposition de dessins de Rembrandt au musée Condé : sur inscription.

Le samedi 24 mars à 14h45 au château de Lamorlaye, Des usages de l’eau dans les abbayes : l’exemple de Royaumont, par Monique Wabont, archéologue et Nathalie LeGonidec, responsable des archives à Royaumont.

L’eau au Moyen-âge a une place très importante dans la vie des gens et dans leurs activités : énergie pour faire tourner les machines, moyen de transport, réserve de nourriture, indispensable pour la cuisine, la boisson et l’hygiène, l’eau est tout cela au Moyen-âge et elle est donc un enjeu économique et un enjeu de puissance que les abbayes ne pouvaient ignorer. Des transactions, achats ou échanges, des travaux, souvent complexes, des procès, des chartes, en témoignent et concernent toutes les abbayes. Tout près de nous, Royaumont, dès sa fondation, était maître des eaux qui viennent de Lamorlaye jusqu’à l’Oise. Mais les biens de Royaumont en lien avec l’eau et ses usages dépassaient de loin Lamorlaye ! Tout comme l’intérêt de Royaumont pour cette même eau ne s’est pas arrêté à sa fondation… 

Monique Wabont vous fera découvrir l’importance de l’eau dans les abbayes et Nathalie Le Gonidec s’attachera à décrire ces mêmes enjeux pour Royaumont. Là aussi il vaut mieux s’inscrire. 

Voici le compte-rendu de notre   assemblée générale

ainsi que le rapport d’activité  (que vous avez reçu avec la convocation pour l’AG), bilan-ALMAexercice2017

le compte d’exploitation et le bilan 2017 qui a été distribué à l’AG,

le  rapport financier qui a été présenté à l’AG

et l’agenda prévisionnel qui a été distribué à l’AG  : il a été légèrement modifié depuis.

Le bureau n’a fait aucune photo pendant l’AG ! Si l’un des présents ont eu l’idée d’en faire, merci de les partager avec nous !

Avant Noël : dernier compte-rendu 2017 et week-end de fête !

Voici le dernier compte-rendu de l’année !
Le bureau prépare l’année prochaine et tout commence avec notre Assemblée générale le 27 janvier à 18h : réservez cette date ! Nous terminerons par un buffet dinatoire.
Voici aussi la toute dernière annonce concernant les festivités de Noël à Lamorlaye : pour les petits bien sûr mais aussi pour tous ceux qui aiment danser !
Belles et douces fêtes de fin d’année pour vous et vos proches !
 Week end 16 et 17