vendredi 9 novembre au collège…

Vendredi 9 novembre à 11h  tous les établissements scolaires de l’Académie d’Amiens devaient organiser une action de commémoration à laquelle tous les élèves devaient participer en tant qu’acteur ou spectateur.

C’est ce qui s’est déroulé au collège Françoise Dolto de Lamorlaye, de 11h à 11h30 : les élèves réunis dans le gymnase de la Thève ont écouté avec beaucoup d’attention et de respect le discours d’introduction de Madame le Principal, les lectures (lettre, poème, biographie) et les moments musicaux. L’ensemble plaidait pour un devoir de mémoire associant l’hommage aux sacrifices des poilus de 14-18 et la volonté de construire un monde de paix.

Un « spectacle » d’une grande qualité et surtout un très beau moment d’éducation citoyenne.

 

Après la conférence de l’ALMA du 10 novembre : compte-rendu, partie 1, Georges Panel…

Samedi à 17h , la salle jaune était pleine pour la conférence de l’ALMA consacrée à deux soldats de la guerre 14-18.

Nous donnons d’abord la parole à Marie-Laure Binard qui est venue avec plusieurs personnes de sa famille : son mari et sa fille, mais aussi sa mère et  un oncle et deux nièces qui ont fait le voyage de la Bretagne à Lamorlaye pour participer à ce moment empreint d’émotion : Marie-Laure allait redonner une personnalité et une histoire  à celui qui était juste un nom parmi les 40 soldats de 14-18 qui sont sur notre monument aux morts.

Une personnalité et une histoire, c’est presque la vie…

Et à travers les extraits de ses lettres, Georges Panel nous est devenu proche. Ce jockey de trot est venu à Lamorlaye pour y travailler : d’abord, de 1904 à 1905, à la Chapelle en Serval au Haras de l’Etoile, chez Abel Bassigny, éleveur de trotteurs, puis, jusqu’à sa mobilisation pour Stéphane DEJEAN à Lamorlaye : il expédie pour lui des chevaux dans l’Orne (Argentan) les 19 et 27 juillet 1914 … pour la dernière fois.

Marie-Laure a su aussi, avec beaucoup de pudeur et de sincérité, nous faire partager le chemin qu’elle a parcouru depuis sa découverte de ce « trésor » : 200 lettres échangées entre Georges Panel et sa femme Gustavine (135 lettres) et entre les différents membres de la famille ou leurs amis.

Ce trésor c’est aussi une longue liste de noms d’habitants de Lamorlaye avec des informations ponctuelles sur ce qui leur arrive à l’instant où on écrit : cette liste sera bientôt en ligne. Elle est, pour un jour, encore (ce lundi 12 novembre) dans notre exposition.  Peut-être, un descendant a-t-il dans son grenier une lettre envoyée par Georges Panel ? C’est l’espoir que caresse Marie-Laure : retisser peu à peu tous les liens qui existaient à Lamorlaye, avant la guerre, entre ces gens et son arrière-grand-père…

Déjà, nous avons assisté hier à une rencontre émouvante entre Marie-Laure et Nicole Hermal dont la marraine était … Gustavine !

IMG_7145

Marie-Laure, Nicole Hermal, la maman de Marie-Laure et Quentin, son mari

 

Après Georges Panel ce fut au tour de l’ALMA de présenter « son » artilleur dont elle vient de publier le carnet ; nous en reparlerons demain !

Expo centenaire Franconville 2018

 

 

À VOIR

Jusqu’au 24 novembre à Franconville, une exposition sur le travail de Françoise Guinvarc’h à partir de sa « rencontre » avec notre artilleur.

couverture-page1

Le livre publié par l’ALMA

 

 

À ACHETER auprès de l’ALMA

Un artilleur sur le Chemin des Dames, Carnet de Pierre Minvielle-Péré, septembre 1914-août 1915

 

Quelques vues de l’exposition et du parc

L’un et l’autre sont à voir au château de Lamorlaye !

Pour le parc : sans modération

Et pour l’exposition de l’ALMA, rencontre de témoignages de soldats de la Grande Guerre avec deux artistes, Françoise Guinvarc’h et Véronique Médecin-Untereiner : de 14h à 18h jusqu’au 12 novembre inclus.

Samedi 10 novembre à 17h la conférence de l’ALMA, à 17h, avec les artistes et l’arrière-petite-fille de Georges Panel vous présentera ces 2 soldats et les 2 aventures de leur découverte…

 

Faites connaissance avec 2 soldats de la Grande Guerre !

L’un, Pierre Minvielle-Péré est un artilleur dont nous publions un carnet écrit entre septembre 1914 et août 1915 ; l’autre, Georges Panel, était jockey à Lamorlaye et  son arrière-petite-fille a retrouvé toute sa correspondance d’août 1914 à mai 1917 (il a été tué au Moulin de Laffaux, le 5 mai 1917).

 

AFFICHE-ALMA-Minvielle-Panel-VF

Octobre Rose le 27 octobre et La grande Guerre à partir du 5 novembre

Samedi 27 octobre à 17h au château de Lamorlaye la municipalité vous propose une conférence dans le cadre d’Octobre Rose : manifestation pour encourager les femmes à être vigilantes et à faire régulièrement les tests de dépistages du cancer du sein et aussi à aider celles qui y sont confrontées. L’invitation est ICI : invitation-octobre-rose-2018

Un artilleur sur le Chemin des Dames, Carnet de Pierre Minvielle-Péré, septembre 1914-août 1915 est dans les bacs ! Pas encore à la FNAC ou sur Amazone mais disponible auprès de l’ALMA !

Il coûte 15€ ; pour le réserver merci de nous contacter.

En son honneur et aussi pour évoquer avec son arrière-petite-fille la mémoire de Georges Panel, jockey et soldat de Lamorlaye, mort en mai 1917 au moulin de Laffaux, nous vous proposons  au château de Lamorlaye une EXPOSITION du 5 au 12 novembre et une CONFÉRENCE-VERNISSAGE le 10 novembre  !

AFFICHE-ALMA-Minvielle-Panel-VF

Et du 11 au 16 novembre, une autre exposition sur La Grande Guerre, proposée par l’UMRAC, sera installée au Foyer Culturel

Le 13 octobre : 2 rendez-vous avec l’ALMA, Jacques de Manse et le Jour de la Nuit

À 15H, AU CHÂTEAU DE LAMORLAYE : LA CONFÉRENCE D’YVES BÜCK SUR JACQUES DE MANSE.

Avec l’Association du Pavillon Jacques de Manse (APJM) qu’il a créée et animée pendant 20 ans, Yves Bück est, à Chantilly, celui qui a redonné vie à la machine de Manse et au pavillon qui l’abrite. Sans cette machine, Le Notre n’aurait pas pu créer à Chantilly, pour le Grand Condé, les cascades fabuleuses qui longeaient le canal Saint-Jean. Des magnifiques jardins de Chantilly, nous n’avons plus que la « rue des cascades » et quelques traces dans des jardins privés. Mais cette machine, Jacques de Manse en est-il l’inventeur ? Pourquoi le prince de Condé lui accordé, un certain temps, sa confiance ?

Après avoir remis en marche sa machine, Yves Bück s’est alors intéressé à la vie de cet entrepreneur, financier et collecteur d’impôts, qui découvrit peut-être les mystères de l’eau en côtoyant Pierre-Paul Riquet, le grand patron du canal du midi. Ces deux-là étaient percepteurs de la Gabelle pour le Languedoc. Et plus tard Manse s’intéressera au creusement du canal de l’Ourcq. Mais bien avant il sera -déjà avec Le Nôtre- l’indispensable pourvoyeur d’eau pour Vaux-le-Vicomte. La chute de Fouquet amena peut-être, et Le Nôtre et Jacques de Manse, à Chantilly. « Simple » surintendant, Fouquet avait eu tort de se permettre de si beaux jardin : le cousin du Roi pouvait l’envisager sans risque.

C’est cette histoire pleine de rebondissements, toujours rattrapée par l’Histoire avec un grand ‘H’ qu’Yves Bück nous racontera samedi.
Et comme il n’est pas seulement un passionné d’histoire mais aussi un ingénieur il n’oubliera pas d’expliquer comment les progrès techniques permettent -ou pas- de répondre aux désirs des princes : avec ce ton vif, ce regard distancié, ironique et pourtant plein de sympathie sur ses personnages et leurs tribulations qui nous les rend si proches.

À 20H15, VISITE GUIDÉE DE LAMORLAYE PAR NICOLAS BILOT À LA LUEUR DE LA LUNE (CE SERA LA PLEINE LUNE) OU DE VOS LAMPES TORCHES : les caves du château, l’église, les douves du vieux château…  et peut-être le hululement d’une chouette. Pour profiter pleinement du Jour de la Nuit, la municipalité éteindra toutes les lumières publiques à partir de 21h. Cette manifestation est organisée par la municipalité en partenariat avec l’ALMA. L’occasion de découvrir avec un historien archéologue passionné et passionnant l’histoire bien particulière de notre ville des mérovingiens à la fin du Moyen Âge. La participation demandée est de 5€ pour un adulte.

Le 13 octobre : 2 rendez-vous avec l’ALMA

afficheALMA-JacquesdeManse

A 15h, au château de Lamorlaye : la conférence d’Yves Bück sur Jacques de Manse.

Avec l’Association du Pavillon Jacques de Manse (APJM) qu’il a créée et animée pendant 20 ans, Yves Bück est, à Chantilly, celui qui a redonné vie à la machine de Manse et au pavillon qui l’abrite. Sans cette machine, Le Notre n’aurait pas pu créer à Chantilly, pour le Grand Condé, les cascades fabuleuses qui longeaient le canal Saint-Jean. Des magnifiques jardins de Chantilly, nous n’avons plus que la « rue des cascades » et quelques traces dans des jardins privés. Mais cette machine, Jacques de Manse en est-il l’inventeur ? Pourquoi le prince de Condé lui accordé, un certain temps, sa confiance ?

Après avoir remis en marche sa machine, Yves Bück s’est alors intéressé à la vie de cet entrepreneur, financier et collecteur d’impôts, qui découvrit peut-être les mystères de l’eau en côtoyant Pierre-Paul Riquet, le grand patron du canal du midi. Ces deux-là étaient percepteurs de la Gabelle pour le Languedoc. Et plus tard Manse s’intéressera au creusement du canal de l’Ourcq. Mais bien avant il sera -déjà avec Le Nôtre- l’indispensable pourvoyeur d’eau pour Vaux-le-Vicomte. La chute de Fouquet amena peut-être, et Le Nôtre et Jacques de Manse, à Chantilly. « Simple » surintendant, Fouquet avait eu tort de se permettre de si beaux jardin : le cousin du Roi pouvait l’envisager sans risque.

C’est cette histoire pleine de rebondissements, toujours rattrapée par l’Histoire avec un grand ‘H’ qu’Yves Bück nous racontera samedi.
Et comme il n’est pas seulement un passionné d’histoire mais aussi un ingénieur, il n’oubliera pas d’expliquer comment les progrès techniques permettent -ou pas- de répondre aux désirs des princes : avec ce ton vif, ce regard distancié, ironique et pourtant plein de sympathie sur ses personnages et leurs tribulations qui nous les rend si proches.

A 20h15, visite guidée de Lamorlaye par Nicolas Bilot a la lueur de la lune (ce sera la pleine lune) ou de vos lampes torches : les caves du château, l’église, les douves du vieux château…  et peut-être le hululement d’une chouette. Pour profiter pleinement du Jour de la Nuit, la municipalité éteindra toutes les lumières publiques à partir de 21h. Cette manifestation est organisée par la municipalité en partenariat avec l’ALMA. L’occasion de découvrir avec un historien archéologue passionné et passionnant l’histoire bien particulière de notre ville des mérovingiens à la fin du Moyen Âge. La participation demandée est de 5€ pour un adulte.

14-18-lachapelle

A la Chapelle-en-Serval, samedi de 14h à 18h  une exposition sur la première guerre mondiale vraiment très intéressante réalisée par Alexandre Sauvageot un jeune étudiant en master d’histoire militaire que l’ALMA connait depuis sa première exposition il y a presque 10 ans ! Les élèves du collège du Servois et des écoles de La Chapelle-en-Serval proposent aussi une exposition très émouvante sur la première guerre

Le dimanche à 15h un concert en hommage au  capitaine Fernand Halphen, compositeur mort pour la France en 1917.

 

Le compte-rendu de notre mois de septembre avec Forum, Journées du patrimoine avec une promenade, une conférence et une exposition, Brocante, Fête du cheval avec la même exposition que pour les journées du patrimoine, exposition et conférence sur le Lebenborn sera mis en ligne un peu plus tard.